Publié par : tripsurfeuse | 23/09/2011

7 Girls, des surfeuses qui shootent

Sorti en 2001, 7 Girls est un film de surf XX Production sponsorisé par Roxy et Surfing Girl avec Layne Beachley, Keala Kennelly, Rochelle Ballard, Serena Brooke, Sophia Mulanovich, Megan Abubo et Heather Clark, les meilleures surfeuses du moment. Pendant 1 an, elles vont parcourir quelques unes des meilleures vagues du monde pour nous offrir leurs plus beaux shoots ! Attention ces 7 surfeuses envoient du gros

7 girls

Le film avec Layne, Rochelle, Keala, Serena...

Sur la jaquette du DVD, on peut lire : « 9 îles, 6 bateaux, 56 bikinis, 1 combinaison, 5 boards cassées, 128 pains de wax »… Hé bien mon vieux, les filles et l’équipe de prod’ n’ont pas fait dans la dentelle ! Tous ces maillots de bains et ces pains de wax… ! Oui, vous lisez bien « maillots de bain » car le film a 10 ans… On prend une claque : ce ne sont pas les bikinis d’aujourd’hui mais plutôt maillots 1 pièce ou 2 pièces balconnets (ça vous rappelle quelque chose ?). Et puis les planches de surf sont longues, plus longues que ce que des surfeuses de leur niveau surfent aujourd’hui… ce ne sont pas des 6’4 ? Bref, en lisant cette petite phrase d’intro, on s’attend à une série de nanas version pause mannequin avec planches de surf… que nenni ! Vous avez vu qui est au casting ? !

Le film ne dure pas très longtemps : 30 à 40 mn si on regarde jusqu’à la fin du générique (sans grande importance selon moi). Mais c’est pas grave, car tout le long du film, on s’en prend plein les yeux ! La multiple-Championne du Monde Layne Beachley, la redoutable Hawaiienne Keala Kennelly, la reine du tube Rochelle Ballard, l’Australienne athlétique Serena Brooke, la championne péruvienne Sophia Mulanovich, la discrète Megan Abubo, la Sud-Africaine Heather Clark et leurs amies nous emmènent sur des spots incroyables aux îles Fidji, en Indonésie, à Hawaii, Tavarua, Teahupoo,… on aimerait être avec elles sur les bateaux pour voguer parmi ces spots ! Moyenne d’âge, 30 ans, niveau de surf extraordinaire !

Des gauches, des droites, des barrels,… Sophia ressort de ses vagues comme si elle ne réalisait pas ce qu’elle venait de rentrer, Serena trash quelques vagues et casse une board, Rochelle Ballard « enjoyed every minute of that ass-kicking » de tube mal enchainé, on assiste à des festivals de gerbes d’eau lancées en backside et un couronnement inattendu… Il y en a pour tout le monde, même pour Lisa Andersen qui maitrise avec grâce toutes ses manœuvres ! Aucun doute, ces filles là chargent comme des mecs ! D’ailleurs, sexy ou glamour ne font pas partie du scénario : on parle ici d’athlètes ! Enfin, seul hic de la vidéo : la musique, qui n’est pas toujours bien choisie… et qui freine de regarder le film 2 fois d’affilé, dommage…

Regarder Leave a Message puis 7 Girls, ça fait bizarre…  car, en 10 ans, le surf féminin a pris une claque ! N’empêche, 7 Girls, il y a vraiment du niveau et ce qui m’impressionne, ce sont les vagues que les filles surfent et comment elles les surfent. On est vraiment dans la performance athlétique et c’est plutôt difficile de faire la distinction entre leur style de surf et celui des garçons : ces filles là surfent comme des mecs ! N’empêche, elles shootent !

Publié par : tripsurfeuse | 20/09/2011

Le Core Training pour surfer au top

Après Surf StrongerThe Surfer’s Workout, voici la suite : Surf Stronger Volume 2 – Core Training avec Serena Brooke, sorti en 2008

Surf Stronger

Avec la 2 x Championne du Monde Serena Brooke !

Toujours avec Scott Adams mais accompagné d’une surfeuse, cette fois. Et pas n’importe qui s’il vous plait puisque c’est la surfeuse australienne et 2 fois Championne du Monde Serena Brooke, professionnelle pendant plus de 12 ans, classée dans le top 20 pendant toute sa carrière. « To me, even if I wasn’t a professional surfer I’d want to be at this fitness level just for myself for everyday life” C’est pour cela que Serena a choisi de joindre Scott Adams afin de préparer Surf Stronger – Volume 2 !

Serena Brooke

Serena Brooke, entrainement Core !

Pour ce deuxième volume, nous avons besoin d’une boule de fitness et d’un tapis de sol. Ensuite, on suit les consignes de Scott Adams et Serena Brooke : on s’échauffe pendant 7 mn (Pre-Surf Warm Up, idéal avant chaque session), puis, on choisit parmi les 3 niveaux et on suit les 12 exercices du Main Core Workout sur 28 mn afin d’optimiser notre force, notre stabilité et notre endurance. Enfin, on s’entraine avec les 10 mn du Quick Core pour faire travailler les abdominaux, les muscles du dos, les pectoraux, les bras,… fiou !

Parfait ! Entre le Surfer’s Workout volume 1 et maintenant le volume 2 avec Serena Brooke, je crois que je suis parée niveau entrainement physique… C’est bien, c’est tout ce que je demandais ! « Fact : core training is good for your surfing » Surfing Magazine… Il n’y a pas que moi qui le dit…

Acheter le Surfer’s Workout volume 2 ?

Publié par : tripsurfeuse | 16/09/2011

Fini la saison !

Ça y est, j’ai finiiiiiiiiiiiii ! Saison over ! Bye-Bye Cap Ferret Surf School ! Snif-snif tu vas me manqué mais pas que toi…

Bye-bye les découvertes matinales du haut de la dune du Truc Vert,  Bye-bye les allers-retours en 4X4 pour monter et démonter la cabane, Bye-bye mon bureau plein de sable et de wax et de gouttes d’eau salées, bye-bye la gestion des plannings au beau milieu des caillebotis, bye-bye les coups de balais dans le container à chaque transition de cours et dans la cabane toutes les 10mn, bye-bye les vagues qui me narguaient lorsque j’étais de permanence, bye-bye la cabane de Sarah et ses glaces Extrême, bye-bye les M&M’s euh, pardon, MNS (!), bye-bye les canapés dans lesquels papa faisait sa petite sieste bouche grande ouvert, bye-bye les amis et les copains et les élèves en cours de surf et tous ceux qui sont passés à la Cap Ferret Surf School,  ….,

On a passé un bon moment, n’est-ce pas ? 10 semaines de rires et de surprises, vous allez me manquer… Mais ce n’est qu’un au-revoir mes frères !

Cap Ferret Surf School

La vue de mon bureau ! :)

Cap Ferret Surf School

Dur my life...

Cap Ferret Surf School

J'adore conduire le 4x4 ! ! !

Surf Session Truc Vert

Je vais au boulot...

Surf Session Truc Vert

Le bonheur au bout du chemin ?

Surf Session Cap Ferret Surf School

Cours part. avec le prof,...

Surf Session Cap Ferret Surf School

... quelques vagues pour la démo !

Surf Session Truc Vert

Aprés nous avoir offert le petit café, Matthew va taquiner la gauche !

Surf Session Truc Vert

Elle me nargue la droite tubulaire !

Cap Ferret Surf School - TripSurfeuse

Fini les plannings de la Cap Ferret Surf School...

Publié par : tripsurfeuse | 14/09/2011

Axel, mon cousin surfeur

Spéciale dédicace à Axel, mon cousin de cœur, « petit frère » (du haut de tes 1m80-quelque chose) comme le prénomme notre supère mamie…

 Cap Ferret Surf School

"Petit frère" deviendra grand.. surfeur !

Oui, merci Axel car tu as ensoleillé nos jours de pluie, tu as illuminé le ciel gris, tu as égayé notre quotidien à la Cap Ferret Surf School et même si tu prenais l’habitude de manger tout le pain (pas de wax mais celui de la boulangère) que je devais ramener le soir à mamie, même si tu me piquais parfois MON longboard préféré pour titiller la wave, je ne t’en veux pas, Axel ! Bien au contraire, on s’est bien marré, hein ? Et t’entendre partir au quart de tour lorsque je t’appelle Alex … (héhé), et entendre tes onomatopées à chaque blague absurdes, et t’entendre essayer parler anglais (comme quoi ça sert l’école !), et te voir essayer de défaire les nœuds de leash… ET te voir partir surfer, toujours motivé, toujours sourire, surtout lorsque tu savais qu’il n’y avait pas que des garçons dans le groupe UCPA !! Merci pour tout Axel, on t’aime-heu !

Publié par : tripsurfeuse | 12/09/2011

Les amis de TripSurfeuse

Difficile de voir tous ses potes lorsqu’on est en transit pour 3 mois et qu’en même temps, on fait la saison… Mais c’est ça aussi la magie de la Cap Ferret Surf School, c’est que potes ou pas potes, vous y êtes toujours les bienvenus. Et partager des moments comme ça, autour du surf, sur les canapés de la plage du Truc Vert, ça créé des liens, for(ts)cément !

TripSurfeuse

Happy ! (pfff c'te tête !) ;)

Si vous avez lu mon article concernant le Lacanau Pro 2011, vous avez pu constater qu’avec le duo Sandrine – Claire de Néocombine et notre copine néosurfeuse Stéphanie, on ne manque pas une occasion pour rigoler … ni pour surfer d’ailleurs ! Toujours motivées pour se mettre à l’eau et essayer plusieurs types de boards, elles progressent forcément de jours en jours…. Elles me font tellement rire mes copines et, malgré des journées assez chargées, je réussis quand même à m’éclipser de la cabane, le temps d’un quick surf à partager avec elles ! Youpiiiiiiii ! Bravoooo ! Parfait ! Excellent ! On s’encourage, on se félicite… même si on n’a pas l’air comme ça et qu’on est loin les unes des autres, on se check aussi histoire de voir si tout se passe bien… Yep, c’est ça le surf entre copines ! Merci les filles, top de vous avoir à la cabane !

Stéphanie & Néocombine

Comment on fait pour porter une board déjà ? :) Steph & Sandrine

Neocombine & TripSurfeuse

On la porte comme ça ! ;) Neocombine & TripSurfeuse

Marlène et Julien me bluffent. Marlène et Julien forment un couple dont la douceur égale un art de vivre qui s’accorde avec simplicité et rime avec amitié… Alors, dés qu’ils me font la surprise de débarquer avec leur petit Loup pour partager un moment surf, « Surpriiiiiiise ! » « Yes les copinous ! », c’est que du bonheur ! Et qu’elle aventure : leur petit Loup a à peine 5 mois que déjà ils l’habituent intelligemment au bon air de l’océan. Ils prévoient donc tout pour que bébé ne manque de rien et se relayent pour surfer. Peut-être qu’il partagera leurs sessions surf une fois plus grand ? Et moi de voir Marlène, cette jeune maman surfeuse, reprendre du plaisir sur les vagues, après la grossesse puis l’accouchement … waouh, que c’est beau ! Merci les copinous pour ces moments si précieux !

Maman Surfeuse & TripSurfeuse

Maman Surfeuse & TripSurfeuse

Quentin, c’est mon pote avec qui je suis partie en Indo, vous vous souvenez ? Hé bien Quentin, cet été, il a visité la Californie ! ! ! Haaaaa, c’te chance ! Il passe me raconter ça à la cabane, cool ! Mais évidemment, ce jour là, dimanche 28 Août, c’est peut-être la meilleure matinée de surf au Truc Vert… Je le vois partir à l’eau, je vois tous les potes partir à l’eau, moi je ne peux pas partir à l’eau… Mais-euh-Snif, ça fait tellement longtemps qu’on n’a pas partagé une session tous les deux ça me manque ! C’est glassy, c’est parfois tubulaire, Quentin se gave, comme tous les autres, je suis contente pour eux. J’ai le temps de prendre 2-3 photos… Tiens Quentin, c’est Kdo !

Truc Vert

Quentin, Session au Truc Vert !

Julien, Pfiou !, je sais pas, je me souviens de lui,… c’était l’époque durant laquelle, toute petite,  je trainais volontiers au Beachbreack pour écouter le Daron conter le surf (nostalgie pour qui s’en souvient…)! Mais Julien, je ne l’ai pas vu pendant un bon moment, jusqu’à l’été dernier. Et cet été encore c’est différent car j’ai enfin pu partager quelques sessions avec lui et ça, c’est great ! Longboardeur passionné, amoureux des planches bien faite (il est l’heureux propriétaire de quelques single fin rétro à tomber par terre), punk écolo au grand cœur, artiste de la tchatche … Julien peut passer 3 ou 4 fois la dune avec son mastodonte de board-pour-danser-sur-l’eau, juste pour checker si les conditions permettent de se faire un petit surf. Avec lui, des sessions d’une demie à une heure c’est ce qu’il faut pour être heureux : partage de la vague entre potes, exclamation de joie pour une « belle ! », analyse intelligente pour optimiser la maniabilité du 9’0 et affiner son style… Merci Julien, surfer avec toi, c’est comme t’écouter parler, c’est juste parfait !

Truc Vert

Une de ces journèes à LongBoard au Truc Vert

SurfMama est une surfeuse française expatriée à San Diego depuis une dizaine d’année. Elle est tombée par hasard sur mon blog et nous nous échangeons des mails régulièrement. Cet été elle est revenue en France pour profiter de sa famille, de ses amis et surfer les vagues françaises… Quelle n’est pas ma surprise lorsque, à la Cap Ferret Surf School, j’entends derrière moi : « TripSurfeuse ? Je suis SurfMama ! » Excellent ! Elle me présente ses adorables enfants, nous discutons des vagues ici, des vagues là-bas, de nos drôles de vies, du surf (elle fait du longboard et du surf tandem, trop bien !), des rencontres, de nos blogs (faites un tour sur le sien, il est cool !)… SurfMama est exactement tel que je m’imaginais : une jeune femme adorable, souriante, ouverte, drôle… « Tu es la bienvenue à San Diego ! » Plus que cool ta spontanéité, SurfMama, et merci d’être venue à ma rencontre !

TripSurfeuse & SurfMama

TripSurfeuse & SurfMama de San Diego ! !

Bérengère, « une néophyte du surf de 25ans », a découvert mon blog grâce à Surfeuses magazine, l’a aimé et m’a envoyé un mail en me demandant quelques conseils pour l’achat de sa première planche de surf mais en se disant que je ne répondrais peut-être pas… Évidemment, même si c’est difficile de donner des conseils comme cela à quelqu’un qu’on n’a jamais vu surfer, je lui ai répondu au mieux, c’est la moindre des choses ! Ça lui a fait super plaisir « Merci pour ta réponse, ton mail m’a d’autant plus motivé pour le surf! et la planche est presque achetée……….! » Et puis un jour, je la vois débarquer à la Cap Ferret Surf School ! Excellent ! On discute et j’apprends qu’elle est kiné et travaille pour Vague d’Espoir, l’association de Bordeaux qui s’engage à faire découvrir le surf aux handicapés ! Décidément, Bérengère, tu es épatante, merci pour ton énergie positive !

Bérengère & TripSurfeuse

Bérengère & TripSurfeuse

Edouard, Marc, Alexandre, trois garçons dans le vent, trois garçons qui claquent ! Toujours dans la good vibe, toujours fun, toujours à donf ! Un surfeur, deux bodyboardeurs et moi, surfeuse, avec eux lors de deux sessions seulement (snif !)… Car surfer avec eux c’est comme parler avec eux, c’est toujours drôle, on se marre. Vous n’êtes pas restés suffisamment longtemps car les vacances passent trop vite quand on rigole, hé oui, zut, faut déjà rentrer… Vous avez même repassé la dune pour nous faire le bisou du « merci et à l’année prochaine », trop chou ! On garde contact les garçons ? Merci « les garçons, vous êtes trop cool ! »

Cap Ferret Surf School

3 garçons dans le vent à la Cap Ferret Surf School

Quel plaisir de tous vous voir débarquer à la cabane de la CFSS ! Pardon de ne pas être venus vous voir aussi souvent que vous l’avez fait, merci d’avoir pris le temps de venir partager ces quelques sublimes moments de glisse et de rigolade ! La saison est finit, vous allez tous me manquer, mais ce n’est qu’un aurevoir pour de meilleures retrouvailles… Sur ce spot ou ailleurs, sur cet océan ou un autre, quelque part, sur une vague, dans tous les cas ! Cheers guys !

Publié par : tripsurfeuse | 09/09/2011

Une session longboard de bon augure

Je n’ai pas beaucoup surfé cette saison été 2011…snif snif ! Ok, il y a le manque de temps mais il faut aussi avouer qu’après un printemps classieux (au dire de mes copains puisque j’étais alors en Australie), les bancs de sable ont été relativement perfides durant Juillet-Août au Truc Vert … en scrutant une forte houle lors de la troisième semaine d’Août, je me dis que les bancs de sables vont peut-être redevenir favorables… Patience et longueur de temps… jusqu’à la session surf du 2 septembre

Gone Surfing

"Ba vi...."

Nous avons démonté la cabane de la Cap Ferret Surf School, il ne reste plus que le container… La saison touche presque à sa fin et cette atmosphère de calme qui règne sur la plage est délectable. Le vent est quasi nul, les ondes de houle se profilent à l’horizon ramenant de longues lignes, la marée commence à baisser… Ho magie, une petite vague apparait ! Petite certes, mais prometteuse ! Une droite, d’abord puis une gauche doucement. A marée descente, c’est la gauche qui va marcher, à coups sûr !

Cap Ferret Surf School

Le calme est un luxe...

Les surfeurs, pour la plupart des longboardeurs, rentrent un à un dans l’eau. Je me permets une demi-heure de surf avant de relayer mon Bor à l’accueil de l’école. Moi aussi je suis en longboard, un 9’0, idéal pour ce genre de vagues ! Ma devise, maintenant, à chaque surfing : « Une session = un objectif ». Je prends une, deux, trois vagues, aujourd’hui je ne jouerais pas à m’asseoir pour me relever sur le longboard, je retravaille plutôt mes appuis (j’en ai bien besoin). Je place et déplace mes pieds pour sentir la board changer de direction en fonction de la vague et de mes envies, je balance mes bras pour guider la trajectoire voulue… et ça marche ! Contente, je sors de l’eau. « Tu as pris de jolies, vagues, c’est bien ! En revanche, ton take off en 2 temps avec un longboard, c’est plus possible ! » Mon Bro analyse mon style et me donne quelques conseils pour la prochaine fois. À méditer !

Session Surf Longboard

Noseriding, sweet !

Session Surf Longboard

Une surfeuse, yeah !

Je me pause, prends quelques photos et 2h après, le cours de mon Bro est fini, il prend quelques vagues. Avant de quitter la plage, il me donne la permission d’aller rigoler dans les vagues, chouette ! Son pote Bigoudi (je suis peut-être une des dernières à te surnommé comme ça, hein ?) se joint à moi et en ramant vers le pic, on retrouve un autre pote à nous, Cazob. Les vagues sont de meilleure qualité qu’à ma session d’avant, chouette chouette chouette ! J’écoute Bigoudi avec attention pour apprendre à ne pas planter le rail de la planche et perdre ainsi l’équilibre… Clairement, on est au pic entre potes, alors autant en profiter pour prendre un maximum de vagues ! J’ai l’impression que les conseils de mon Bro portent leurs fruits et je me retrouve à prendre plus de vitesse dés mon take off backside, me permettant de mettre en application les recommandations de Bigoudi, driver la board de haut en bas de la vague, enchainer un virage frontside pour recaler en backside… Youpiiiiii ! Autant vous dire que je n’arrête pas de prendre des vagues et du plaisir !

Session Surf

Le bro, le prof

Session Surf Longboard

C"est cool le surf en longboard ...

Session Surf Longboard

... ça cruise, relax... !

Session Surf Longboard

Moi aussi j'adore faire ça !

1h de surfing, il est temps de sortir. Je remonte la plage, longboard sur la tête, sourire jusqu’aux oreilles. Dommage pour ma Stark 6’0, trop petite pour ces vagues là, mais l’important, c’est bien de travailler la technique tout en s’amusant, non ? Alors, bilan : on s’est bien marré ! Bigoudi me félicite « Tu as pris plein de vagues, tu as bien progressé, ça oui ! » et mon frère de répondre « Tu les as enchainé, c’est bien, bravo » Coooool ! Déjà lorsqu’on est content de soi et des vagues on est aux anges, alors se faire féliciter… c’est heaven !

Publié par : tripsurfeuse | 07/09/2011

Wax Rescue va sauver ta session

Depuis mon retour d’Australie, j’ai pu remarquer un petit logo qui trace son bonhomme de chemin sur la route des vagues. Apposé sur la signalisation « respectons la nature » de la commune de Lège-Cap Ferret, sur une borne SOS à la beach du Truc Vert, sur quelques voitures du style SurfMobile, sur les poubelles à Lacanau, sur des panneaux de signalisation spot tel que la plage Marbella… Mais qu’est-ce donc que cette ancre qui me sourit ? Cette énigme, ça m’intrigue ; j’aime les chasses aux trésors ; TripSurfeuse mène l’enquête

le mystère wax rescue

Wax Rescue mystère et boule de wax

Un, deux, trois logos, quatre logo,… c’est fou le nombre de petites ancres que je croise depuis mon retour au pays du Truc Vert… En plus elles sont mimi ces petites ancres, elles me sourient ! Si-si, je vous assure, elles me sourient ! Marrant, j’ai l’esprit qui divague… et si je regarde de plus prés, je verrais presque un bonhomme sur une planche de surf « bananée » genre au rocker ultra prononcé; ok j’arrête. Et ce design représentant une ancre blanche sur fond noir entouré de vert stickerisé sur les poubelles de plage? Une idée qui pourrait sauver Mère Nature de la trashitude …? Qui sait… ? Je m’en pause de ces questions… Et puis un jour, révélation…

wax rescue

Wax Rescue, happy d'être 100% partennaire avec GreenFix

 Lège-Cap Ferret

Wax Rescue sur la commune de Lège-Cap Ferret

La personne qui est derrière tout ça, je la connais. Je vous dirais pas qui c’est car on s’en fout, ce qui est important c’est l’idée. Et l’idée est tout simplement excellente ! Damn, so sick, je suis fan ! Vous l’aurez peut-être deviné, l’idée a germé dans la tête d’un surfeur qui a déjà été pris de court. Je m’explique. 1er scénario : Grosse envie de surf, tu files à la beach. Session magique sous tes yeux, tu prends ta board… Haaaaaaaaaaa t’as oublié ta wax-euh ! Il est 6h du mat, les shops ouvrent à 10h… Tu fais comment ? 2ème scénario : Il est 10h, tu es sur la route, hyper pressé car à 12h t’as un meeting. Tu t’arrêtes au shop, blindé de monde, le vendeur à donf sur une vente de gros matos. Clair, tu as des sueurs froides mais te sens mal de casser sa vente pour un pain de wax… Tu fais comment ? Et des scénarios comme ça, on en a tous à la pelle. D’où l’idée de sauver nos sessions… avec Wax Rescue…

Alors concrètement, Wax Rescue, c’est quoi ? C’est tout simplement un distributeur de pains de wax au service de tous, fixé au mur de tous nos bons surf shops ! Yep, fallait y penser les gars ! Mais attention, Wax Rescue n’est pas n’importe quel distributeur, hein ?! En fait, la machine est automatique : tu lui donnes 2€, elle te donne un pain de wax et tout ça sans ondes électromagnétiques. Cool ! Et la wax c’est quoi ? C’est GreenFix, la seule wax 100% bio made in France… Wax Rescue et GreenFix 100% partenaire, question d’éthique. Re-Cool ! Ok, mais justement une machine reste une machine, elle n’est pas éthiquement verte, si ? Ba justement si, car la machine est moulée à partir de tous types de métaux compatibles (comme le pare-choc d’une voiture récupéré à la casse) et qu’une fois usée, la machine peut être remoulée pour servir une nouvelle fois… Vive le recyclage ! Yop !

Wax Rescue

Le distri Wax Rescue à l'entrèe de tous les bons surfshops

wax rescue

Le petit logo Wax Rescue a marqué mon esprit et pour cause ! Très bien pensé, cette ancre qui nous sourit suit l’idée d’un produit communautaire surf 100% écolo : une machine recyclée et recyclable qui délivre automatiquement des pains de wax bio sans polluer ni l’environnement ni les relations humaines et ou commerciales. Souriante 24/24, 7/7, la machine Wax Rescue va nous en sauver des sessions les copains ! Certaine qu’elle va même être le passage obligé avant chaque session ! Merci Wax Rescue, tu nous sauves les surf of the day !

Publié par : tripsurfeuse | 05/09/2011

LunchBreak : gang de surfeuses au line up !

Le surf féminin est en pleine révolution, Clare Plueckhahn et Fran Derham ne sont pas les dernières à l’avoir compris. Elles viennent de réaliser LunchBreak, un court métrage décalé revisitant la légende du gang Da Hui au North Shore d’Hawaii, version girls. Mis en ligne depuis le 1er Septembre “making it accessible to audiences all over the world”, LunchBreak est un petit film de surf intelligent et sensationnel, une gentille guerre des sexes et un conflit de générations fun, au line up, qui va clouer le bec à plus d’un !

LUNCHBREAK

Gang de surfeuses au line up !

Clare et Fran, deux femmes talentueuses

Si vous lisez mon blog, les noms de Clare Plueckhahn et Fran Derham devraient vous rappeler quelque chose… Oui, leur collaboration avec Clare Gorman pour le film First Love (Best Documentary et The Emerging Film Maker award au X-Dance), vous vous souvenez ? Donc vous vous doutez bien que Clare Plueckhahn et Fran Derham n’en sont pas à leur premier essai ! Amies et surfeuses de longue date, photographes, écrivains et réalisatrices, mamans de la boîte de production CosWeCan, nominées dans le TOP 100 des personnes les plus créatives et influentes du The Melbourne Magazines 2010,… Clare et Fran viennent de réaliser leur dernier projet : “It’s an idea we have had for quite a long time and we were approached by Vegemite to be part of the campaign Toast of a Nation. We used the money from the campaign to make the film”, LunchBreak, cet épatant court-métrage de 5mn, qui va vous donner envie de descendre illico-presto à votre spot préféré !

Leur histoire version ‘MADE FROM VEGEMITE’ :

LunchBreak, un script inédit

Alors que quelques surfeurs mâles rident tranquillement les vagues, un gang de surfeuses débarquent et prennent le pic d’assaut, se prenant pour les fameux Da Hui (ou Black Shorts), les surfeurs d’Oahu qui n’ont qu’à crier « LunchBreak » pour faire fuir tous les autres surfeurs de leurs spots. Serena Brooke, Laura Enever, Felicity Palmateer, Tyler Wright, Ellie Jean Coffey, Nikki Van Dijk, Codie Klein, Alyssa Lock, ces surfeuses de haut niveau à l’allure aussi désinvolte que sexy, ces nanas ultra douées crient « LunchBreak ! » et virent les mecs du line up ! ”The film reflects what’s happening in the surf world at the moment – girls are surfing better than ever and are giving the men a run for their money” Hé oui Clare … revanche glamour sur des années de machisme enfin révolues ! Mais attention les surfeuses : s’ensuit l’arrivée de deux groms, un garçon ET une fille, qui arrivent pour vous apprendre le reste ! “We wanted to send a message to everyone out there that there’s always someone younger and keener ready to crash your party and steel the spotlight – so we decided to tip the surfing hierarchy on it’s head and have a bit of fun” Pari réussi,  Fran ! Mais qu’en disent les garcons du film ? “They were really natural and they didn’t mind being in a film that has women kicking ass.” Parfait !

Allez, place au film :

Un environnement idéal

Filmé à Pottsville Beach et Cabarita au nord de Byron Bay en Australie, le film a bénéficié d’un cadre à couper le souffle : une longue plage bordée de dunes puis de forêt d’un côté et de parfaits pics droites et gauches de l’autres pour Pottsville, une longue droite formée à partir d’un pointbreak bien protégé pour Cabarita… Outre le cadre, la qualité d’image et l’ambiance du film sont mis en valeur par une lumière extraordinaire. “We have been shooting here for 4 days and we’ve been up at 4am every morning catching the sunrise before we finish shooting at last light” Autre avantage, les prises de vue sont variées : de la plage, dans l’eau, du ciel… ce qui donne un rythme bien punchy. Et puis la BO est particulièrement bien choisie : les australiens Teleprompter et Tonite Only, les français Jupiter… Script audacieux, casting fort en chocolat, images à couper le souffle, musique ho-yeah ! … Dur-dur de ne pas tomber sous le charme de ce petit film de surf !

Lunchbreak

Lunchbreak ! ! ! !

5mn de LunchBreak c’est mieux qu’un Blue Crush 2, ça vous met un espèce de boost ! On s’en prend plein les yeux, on rigole, on reste bouche bée, on en redemande, grosse envie de surf, on file à la beach pour voir si ça se passe aussi chez nous ! Elles sont vraiment sympa Clare et Fran de nous avoir mis leur film en téléchargement libre … On leur souhaite Good Luck pour le New York Surf Film Festival le 15 Septembre et en attendant, grâce à leur masterpiece, on ne le prendra plus mal d’entendre « tu surfes vraiment comme une fille ! »

Publié par : tripsurfeuse | 02/09/2011

Des rencontres chouettes à la Cap Ferret Surf School

En trip à l’étranger ou à la maison au Cap Ferret, sur la route des spots ou sur la plage du Truc Vert, j’ai la chance de rencontrer plein de personnes venant d’horizons différents… tous réunis pour une seule l’envie, celle du surf.  Et cet été, le fait de travailler à la Cap Ferret Surf School m’a permis de faire de belles rencontres, en toute simplicité…

surfeuses

6 copines surfeuses

Lorsqu’Arnaud nous téléphone afin de réserver « un stage de surf pour trois adultes totalement débutants mais absolument consentants », je pouffe de rire et me dis que ce n’est certainement pas la dernière fois… Je n’ai pas tord ! Une semaine en compagnie d’Arnaud, Chien Fu et David c’est comme un medley de Les Nuls et The Big Bang Theory à la beach. Enorme. Votre manière d’aborder le surf, sa découverte, son univers … vous êtes à donf et ne manquez jamais de répondant, que du bon. Au fait Arno, tu l’enlèves ta combi pour dormir ? J’ai aussi beaucoup aimé ton mail  » je viens de m’acheter une bic 7’6 et ChienFu une nsp 7’3, la contagion se répand. Très chouette ton blog, je compte devenir bra boyz en vendée,.. Bonne saison ! » :) J’ai passé une superbe semaine en votre compagnie, vous m’avez tellement fait rire les garçons ! Merci et à bientôt sur les vagues j’espère !

Cap Ferret Surf School

Arno, TripSurfeuse, Franky, Chien Fu et David

L'espion mystérieux

L'espion mystérieux ...

Cette année, les jeunes de l’UCPA ont le choix, pour les plus motivés, de l’option Surf au Truc Vert. Pourquoi les plus motivés ? Car il faut venir en vélo depuis le Grand Crohot ! Et attention, quelle escapade ! Souvent, en réponse à mon « Bonjour U-C-P-Aaaaaa » j’ai des « T’inquiètes, les autres arrivent, il y en a un qui a encore crevé ! » ou des « O-la-la, c’est dur le vélo ce matin, on a dansé la salsa tard hier soir » ou encore « Il pleut, mais t’as vu, on est quand même venus ! » Hé oui, motivés les jeunes ! Toujours souriants, toujours de bonne humeur même fatigués, toujours prêts à faire plaisir… Vous êtes choubidou ! Tous autant que vous êtes, merci pour votre sympathie et votre gentillesse

UCPA à la Cap Ferret Surf School

U-C-P-A mo-ti-vé ! ! ! :)

Cours de surf à la Cap Ferret Surf School

Yanis et ses amis, des perles !

Au départ, Sanne prend un cours de surf, comme ça, pour voir. Ravie de sa première expérience, elle en prend un second. Puis, elle loue une planche de surf et s’achète même une combinaison histoire de rester plus longtemps dans l’eau ! Tous les matins, elle me lance son plus beau sourire et malgré la pluie ou le vent, elle surfe ! Seulement les vacances au Truc Vert ont une fin … Elle me dire aurevoir, je crois voir une larme au coin de ses yeux… Quelques jours plus tard, Sanne me donne de ses nouvelles : “Today I surfed in Scheveningen (a place in Holland where you can surf the best), I rent a board to look how the North Sea works out! Yeah!!! It was great (pretty f-ing cold but great!!!)! The waves were okay, small but with enough power for a fun surf! I go surfing soon as possible because when I was standing on the board it was such a awesome feeling again :) I’m seriously  hooked !” La passion est née, merci Sanne de me faire partager tes émotions

Sanne & Tripurfeuse

Sanne & Tripurfeuse :)

Une mini tornade

Même pas peur de la mini tornade, Sanne !

Je me trompe rarement sur mes premières impressions et lorsque je vois arriver Stéphanie à la Cap Ferret Surf School, je me dis « Cette jeune femme qui vient prendre des cours de surf a l’air sympathique, chouette ! » Le hic, c’est que j’ai tellement de choses à faire à la cabane que je n’ai pas vraiment le temps de rentrer dans les détails de nos petites conversations… Mince ! Mais Stéphanie est adorable, je ne me suis pas trompée. Elle comprend que je travaille « après tout » et cela ne l’empêche « de toutes façons » pas de revenir pour surfer, certes, mais aussi pour causer … Ba oui, on est des filles quand même ! … Bilan, Stéphanie surfe de mieux en mieux, Stéphanie est ma copine ! Et j’espère que tu le resteras un bon bout de temps !

Cap Ferret Surf School surfeuse

Stephanie Surf School ! :)

Cap Ferret Surf School sunset

Moments d'intimité aprés les cours...

C’est ça aussi le surf : des rencontres, des envies et des moments partagés, tout cela avec le même refrain du « le surf c’est trop bien » ! L’été est déjà fini pour certains, est bientôt fini pour d’autres, ne s’arrête pas pour TripSurfeuse mais  qu’importe… Le plus plaisant dans tout ça, c’est que je n’oublierais jamais tous ces petits riens d’un été 2011 à la Cap Ferret Surf School et je crois que vous non plus…

Publié par : tripsurfeuse | 31/08/2011

Blue Crush 2, le trip surf en Afrique du Sud

10 ans après le phénomène Blue Crush, Mike Elliot dirige Blue Crush 2, un film de 107 minutes qui n’a aucun lien avec le premier film du même nom. Blue Crush 2 est un film de surf trip sur les spots d’Afrique du Sud, la quête de Dana la surfeuse sur les traces de sa mère elle aussi surfeuse, l’histoire d’une fille à la recherche de merveilleuses vagues et d’elle-même… Alléchant n’est-ce pas ? Ok, mais au fond, Blue Crush 2, bien ou pas bien ?

Blue-Crush-2

Le Trip Surf filles en Afrique du Sud

L’histoire : Dana (Sasha Jackson) est une californienne bourgeoise frustrée de la vie que lui promet son père… Il ne voit que son avenir par les études tandis qu’elle préfèrerait qu’il s’intéresse à ce qu’elle aime vraiment, le surf. Oui, Dana est une fille unique, malheureuse, qui aimerait ressembler à sa défunte mère, ancienne surfeuse. Alors qu’elle ne parvient pas à se faire entendre de son père, Dana décide de partir sur les traces de sa maman qui avait surfé les spots d’Afrique du Sud juste avant d’être emportée par le cancer. Elle fait son sac, prend la board et le journal intime de sa mère qu’elle utilisera comme surf guide puis se jette dans le premier avion. Arrivée à destination, Dana rencontre Pushy (Elizabeth Mathis), une surfeuse locale qui lui propose de s’installer dans sa communauté, la « Beach Family »… Elle défi alors Tara (Sharni Vinson), surfeuse du Roxy Team, se prend d’affection pour Tim (Ben Milliken) et Grant (Chris Fisher) qui ne lui sont pas indifférents et emmène tout le monde avec elle sur la route des spots jusqu’à l’ultime Jeffrey’s Bay, le seul spot que sa mère n’a pu surfer et où Pushy tentera de gagner sa place au sein du Roxy Team…

Premières impressions : lorsque j’ai vu le trailer je me suis dit « chouette, un film de surfeuse qui trip, ça pourrait être moi derrière l’écran… » Mais non ! En fait le scénario est décevant. Dana, pauvre petite fille riche incomprise part à la recherche des breaks d’Afrique du Sud mais ne cherche pas vraiment à comprendre l’histoire, les rites, les traditions du pays. Ok, elle s’indigne du braconnage des défenses d’éléphants mais ne va pas vers les autochtones. En fait, malgré toute la beauté qui l’entoure (la savane, les éléphants et rhinocéros…), elle préfère rester au sein de la communauté surf, la Beach Family (des blancs, mis à part Pushy, parlant tous anglais), plutôt que de sortir des sentiers battus… Bof ! Outre cela, Dana n’est pas très crédible sans boardbag pour sa planche et on sent la grosse pub faite à Roxy (elle porte beaucoup de vêtements pour une surfeuse en trip)… Enfin, niveau dialogues, ça frise le Walt Disney …

Blue Crush 2

Dana et Pushy les surfeuses copines

Blue Crush 2

Le Trip Surf de Dana, les spots à surfer !

Blue Crush 2

La Beach Family

Les scènes de surf : plus nombreuses et mieux réussies que dans Blue Crush, avec un style plus frais et plus actuel, les scènes de surf de cette pseudo suite sont filmées sous plusieurs angles, cool ! Alors que Dana est doublée par Rosy Hodge et Pushy par Tanika Hoffman, les deux actrices assurent quand même une bonne partie de leurs take off… Ok, c’est crédible. Aussi, en plus de la crédibilité, il y a du fun dans le surf… et ça c’est tellement girly !,… surtout lorsqu’on sait que le film a été tourné en plein hiver et qu’il y a des requins dans les parages ! Et même si on pourrait reprocher le manque d’intérêt quant à la mise en valeur de tous les spots qu’elle est censée parcourir, on se dit, qu’importe, on a de belles droites à tendance tubulaire sur Durban et Jeffrey’s Bay, une apparition de Mick Fanning, Taj Burrows, Jordy Smith, Sally Fitzgibbons et Laura Enever, quelques vagues test ou comment surfer assis sur une chaise, quelques wipe out, des airials… bref on se fait plaisir quand même ! Et puis, hé, c’est l’Afrique du Sud, hein ?! Ça change des classiques Hawaii et Californie !

Jeffrey's Bay

Jeffrey's Bay, le fameux !

Blue Crush 2

O...K..

Certes Blue Crush 2 n’est pas un film à gros budget mais pourtant il a plus d’impacte que son prédécesseur au niveau des scènes de surf. Et même si je suis déçue car on est loin de ce que j’entends par une histoire de « trip surf », et même si je préfère 100 fois First Love de Claire Gorman, je suis finalement  ravie du résultat : paysages magnifiques, guimauve américaine, jolies vagues et belles figures… le résultat fait son petit effet ! Et puis comme dirait Andy Irons, Taj Burrows, Jordy Smith, Sally Fitzgibbons ou Laura Enever dans les bonus, le phénomène Blue Crush grand public sera peut-être le starting block pour qu’il y ait encore plus de surfeuses à l’eau… Yeah !

Older Posts »

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.