Publié par : tripsurfeuse | 17/10/2010

Mooloolaba & ma rencontre avec un champion du Pipeline

Donna et Dale (chez qui je suis en wwoofing  actuellement) m’ont proposé de me déposer à Mooloolaba pour la matinée, histoire de voir les conséquences de la pluie qui s’est abattue sur le Queensland pendant une semaine… Excellente occasion donc pour aller voir les vagues, sentir l’air marin de l’océan pacifique, découvrir un autre bout de la côte est australienne…et  discuter avec plein de gens sympas comme un ancien champion du Pipeline par exemple…Michael « Eppo », vous connaissez ?

Marrant (ou pas), Mooloolaba me fait un peu penser à Lacanau : la rue principale borde la plage et c’est l’endroit où se concentrent tous les bars, cafés, restaurants et shops trendy de la station balnéaire. En face de la rue, presque directement sur le sable, je retrouve les fameux « barbie », les barbecues en libre service autour desquels se retrouvent aussis (australiens) et voyageurs pour partager grillades et bières.

Mooloolaba

Mooloolaba - Des longboards pour voir les vagues....

Mooloolaba - surf & BBQ

Mooloolaba - Les BBQ en face des spots de surf

 

Seulement aujourd’hui, la plage de Mooloolaba n’est pas très accueillante…humpf, pas fameux fameux…très boueux, je dirais même! Et puis ce vent qui casse les vagues…pas terrible pour voir les spots. Habituellement, on en retrouve 7 du nord au sud:

  • La gauche de Dead Man’s pour surfeurs expérimentés,
  • Mooloolaba Beachie et Mooloolaba Bombie, 2 droites sur beachbreack plutôt faciles à surfer
  • La droite Carties où il faut faire attention aux rochers mais aussi à ne pas snaker les locaux…
  • La dangereuse droite de Plateforms qui casse sur les rochers (pour surfeurs expérimentés),
  • Le peak de Secrets pour les plus courageux qui veulent bien ramer un peu
  • La longue gauche de KP’s, le spot favori des locaux

Allez, pour vous :

Mooloolaba - surf spots map

La carte des spots

 

Donc pas de surf pour moi, today. Que cela ne tienne, je passe ma matinée à me promener, à parler avec des gens…à découvrir le lieu. Alors, que je me promène le long des berges de Mooloolaba, une équipe de matelots m’invite à visiter leur bateau ! On discute un peu et ils me disent que ces maisons qui bordent les berges ont toutes des bateaux privés accostés à leurs quais…délire ! « You are not coming with us to Cairns? » me demandent-ils… Ho! J’aurais bien aimé mais je me suis engagée auprès d’autres personnes… « Nevermind, we might see each other again ! »

Mooloolaba - TripSurfeuse en bateau

Mooloolaba - A board du MV Wara Kalap🙂

 

Puis je me dirige dans un surfshop qui n’a pas vraiment l’air d’un surf shop…là, le propriétaire super sympa me conseille sur les spots à surfer en Australie…et me montre des photos de lui avec Kelly Slater, Gerry Lopez, toute l’équipe d’Endless Summer et Morning of The Earth…J’hallucine. J’hallucine d’autant plus que ça a l’air tout à fait normal pour lui et qu’il prend le temps de discuter bien une heure avec moi rien que pour m’aider dans mon périple !

Après ça, je me dirige vers un shop de bodyboard et me retrouve à parler avec le propriétaire des lieux ; au fil de notre conversation j’apprends que c’est un ami de Mike Stewart…puis j’apprends que c’est un ancien champion de bodyboard…puis j’apprends son nom : Michael Eppelstun ! Ha ! Mais je suis dans un autre monde !

Mooloolaba - TripSurfeuse & Michael Eppo

Mooloolaba - Avec Michael Eppo dans son shop🙂

Mooloolaba - Eppo

Mooloolaba - Eppo dans son Bodyboardshop

 

Si vous ne savez pas qui est Michael « Eppo », je vais vous rafraîchir la mémoire : Michael « Eppo » Eppelstun est un bodyboardeur australien d’une quarantaine d’années, créateur de 3 manœuvres de bodyboard s’il vous plait : l’Air Roll Spin, le Double Roll et le BackFlip. Et comme si cela ne suffisait pas, là pardon mais : champion du monde à Pipeline en 1993, l’un des rares à avoir battu le grand Mike Stewart !! Bon, lui, il ne me l’a pas dit comme ça car il est plutôt modeste mais j’ai quand même fait mes petites recherches  ;)

Grâce à son style aérien, Michael « Eppo » est LE padre de la nouvelle école de bodyboard et LE symbole du bodyboard en Australie (ça, c’est une amie de Donna qui me l’a dit). C’est aussi le premier à avoir ouvert un site de vente de bodyboards purement online en Australie en 1999. Aujourd’hui, Michael « Eppo » s’est retiré de la compétition pour se consacrer à sa vie de famille…et même s’il continue de rider, il y va quand même moins souvent qu’avant, m’a-t-il dit. Donc si vous passez par Mooloolaba, vous aurez comme moi toutes vos chances de le croiser dans son shop bodyboardshop… !

Une chose hallucinante en Australie, c’est que les gens vous accueillent avec enthousiasme, s’intéressent à vous, répondent avec plaisir à vos questions, tout en restant discrets. C’est l’hérédité anglaise qui ressort, j’adore.  Hé oui, c’est ça l’Australie : suivre son instinct, être prêt à rencontrer des personnes génialement relax et modestes, vivre de grandes surprises !


Responses

  1. truc de ouf ma dédé, ta trop de chance il est trop énorme eppo!!! allé gros bisous et a trés vite!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :