Publié par : tripsurfeuse | 02/06/2010

Vers le spot avec Jimi Hendrix

Lunettes de soleil sur le nez, cheveux lâchés, ma planche de surf allongée sur le siège passager de ma ‘tite Twingo, fenêtre grande ouverte : je roule vers le spot avec Experience Hendrix, Best Of Jimi Hendrix. Hummm, ça faisait très longtemps que je n’avais pas écouté cet album… « Musique de hippie » me dirait Julien…J’adore ! Sounds like a good session comin’

Dés ses débuts, Jimi Hendrix est reconnu comme un enfant prodige. Il côtoie et joue avec de grands noms tels que Ike et Tina Turner, Little Richard, Eric Clapton et même Johnny Halliday qui l’invite à ses avant premières en France. Pas mal comme entourage !

Jimi Hendrix

Tout comme Dick Dale, Jimi Hendrix est un inconditionnel de la Fender Stratocaster et comme lui, il révolutionne le jeu de guitare et le son rock. A la différence que Jimi Hendrix ne joue pas de surf music. Il est influencé, certes, mais joue principalement du blues, du rock 70’s, du rock psychédélique. Pour générer le son Hendrix, il utilise la Fuzz Face et surtout la Wha-Wha (il fait partie des premiers à l’utiliser), deux pédales qui, combinées à son exceptionnel jeu de gratte, lui permettent de jouer une musique profonde, planante, envoutante…

Lors de ses concerts, Jimi Hendrix offre des représentations hallucinantes tant au niveau de la technique musicale qu’au niveau du jeu de scène : il gratte avec les dents ou joue avec la guitare derrière le dos ou encore met le feu à sa Fender avant de l’exploser parterre ! J’aurais tellement voulu voir ça ! Pas vous ?

Jimi Hendrix enflamme sa Fender

Jimi Hendrix met le feu à sa Fender

Alors pourquoi Jimi Hendrix joue, selon moi, une musique de surfeur ? Bien, parce que Jimi Hendrix est le Voodoo Child qui écrit « you’ll never hear surf music again » en hommage à Dick Dale lorsque celui-ci se retrouve à l’hôpital, parce que son jeu de guitare est « aquatique » (dixit Neil Young) et que l’écouter c’est comme surfer une longue vague d’1m50 sur laquelle on est libre d’enchainer les tricks avec élégance, parce que c’est certainement son séjour à Essaouira au Maroc qui lui inspira la composition de Castles in the Sand, parce que If 6 Was 9 fait partie de la BO de Point Break…😉

Ma playlist Jimi Hendrix pour avant, pendant et après session surf :

Electric Ladyland : Voodoo Child, Long Hot Summer Night, Rainy Day Dream Away, 1983 … (A Merman I Should Turn To Be), All Along The Watchtower

Are You Experienced : Manic Depression, May This Be Love, Third Stone From The Sun, Stone Free, The Wind Cries Mary

Axis- Bold as Love : Up From The Skies, Spanish Castle Magic, Little Wing, If 6 Was 9, Castles Made Of Sand, One Rainy Wish, Bold As Love

Et je ne peux évidemment pas passer à côté de la reprise de Castles Made Of Sand par les Red Hot Chili Peppers :

….🙂 …


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :